Mauro Canfori

Autour du design

Tag: Exposition

«Invention/ Design. Regards croisés » : quand science rime avec création

Pas de répit pour les amateurs de design ! Après leur réflexion sur la place du design au quotidien lors des « Expériences » de la 15e édition du festival Ddays à Paris, les curieux seront ravis d’étoffer le sujet à travers l’exposition temporaire « Invention/Design. Regards Croisés » au Musée des Arts et Métiers jusqu’au 6 mars 2015.

Organisée autour de l’essentiel, l’audace, le contexte et la curiosité, 4 notions communes au travail des inventeurs et designers, l’exposition pensée avec Sismo,  met en exergue « l’intelligence » des créations design. Simples vélos, ampoules, seaux à glace, manomètres, lampes d’Issey Miyake ou encore drone marin capable de dépolluer les océans : à travers une sélection de 100 objets, les visiteurs font  le lien entre les travaux des designers contemporains et ceux des savants et inventeurs.

 « Pas seulement un habillage de l’objet, mais la mise en forme d’une intelligence », le design se veut plus que jamais complémentaire à l’invention et à la production d’un nouvel objet. La preuve avec la célèbre marmite de Denis Papin, détourné pour un usage domestique avec Seb et dorénavant présente dans toutes les cuisines sous la forme d’un autocuiseur. « Le designer de demain, ce sera l’inventeur d’hier : à la fois ingénieur, praticien, partageant ses connaissances et allant là où on ne l’attend pas », assure Antoine Fenoglio, le fondateur avec Frédéric Lecourt de Sismo, studio indépendant de design et innovation. Voilà de quoi nous laisser méditer sur l’avenir du design à l’heure des impressions 3D notamment…

Une véritable plongée dans le travail des créateurs d’hier et ceux d’aujourd’hui à ne pas manquer !

 Invention / Design, l'affiche de l'expo

Invention / Design, l’affiche de l’expo

«Invention/ Design. Regards croisés »  jusqu’au 6 mars 2015 au musée des Arts et Métiers (60 rue Réaumur 75003 Paris ). Tarifs : 6,50€ ou 4,50€ (tarif réduit).

Dolce Vita, l’expo au Musée d’Orsay : le rationalisme dans l’Art décoratif italien

C’était il y a 100 ans et pourtant, il y a de quoi être impressionné par l’avant-gardisme de ces créateurs italiens ! C’est ce que l’on retiendra de l’exposition « Dolce Vita » au Musée d’Orsay à Paris jusqu’au 13 septembre. Véritablement plongés dans l’Art décoratif italien (1900-1940), du Liberty (ou art nouveau) au design industriel, à travers un parcours chronologique d’une centaine d’œuvres, les amateurs d’architecture et de mobilier y découvrent la genèse du « style italien ».

Marquant la naissance du « design » moderne, le style rationaliste se veut, dans l’architecture notamment, opposé à la définition de l’art de l’architecte comme « un des beaux arts ». C’est les débuts du design industriel pouvant tout à fait s’intégrer dans nos intérieurs contemporains. Lampe « Bilia » de Gio Ponti encore en production, bibliothèque « Infinito » signée Franco Albini, composée de casiers à abattants et étagères qui, cela dit en passant, n’est pas sans rappeler les étagères modulables TEEbooks et les bibliothèques design que l’on peut en faire… L’objet s’exprime par ses formes et sa fonctionnalité sans fioriture. Simplicité et fonctionnalité pour mots d’ordre, le mouvement né au début du XXe siècle influence toujours de nombreux créateurs et designer d’objet et de mobilier.

"Infinito" par Franco Albini

Bibliothèque « Infinito » par Franco Albini

Lampe « Bilia » par Gio Ponti

Du style liberty considéré comme l’art nouveau, en passant par le futurisme dont l’esthétique s’inspire du progrès et de la vitesse, jusqu’à la naissance du design industriel… Les artistes italiens développent leur propre vision moderniste, symbole du désir de progrès d’une nation en mutation. Ébénistes, céramistes, maîtres, verriers : tous travaillent en collaboration avec les plus grands artistes, donnant ainsi naissance à un « style italien » décennies après décennies. S’il se distingue encore à travers le design, la mode et l’art, le mouvement est pour la première fois mis en lumière au Musée d’Orsay. Une expo à ne pas rater !

Dolce vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940) jusqu’au 13 septembre 2015 au Musée d’Orsay (62 rue de Lille 75007 Paris).  Tarifs : 11 euros (tarif normal)  / 8,5 euros (tarif réduit)

© 2017 Mauro Canfori

Theme by Anders NorenUp ↑